top of page
Rechercher

La religion n'a pas sa place à La tribune du Parlement bruxellois



Le 13 janvier, une transgression inacceptable d'un principe fondamental de nos institutions démocratiques a eu lieu au cœur du Parlement bruxellois.

 

Sous couvert d'une visite parlementaire à moins de 5 mois des élections, un député socialiste a orchestré un événement communautariste, déguisé en cérémonie de remise de prix, au nom du Parlement bruxellois, aux représentants de la communauté pakistanaise de Bruxelles.


La présence d'un imam récitant une sourate à la tribune, loin de symboliser un geste d'ouverture, a franchi une ligne rouge, portant atteinte à la neutralité de notre espace parlementaire.


La secrétaire d'État à l'Égalité des Chances exprime des regrets en affirmant avoir été induite en erreur quant à la nature de la cérémonie. Cependant, ses explications et son manque de réaction face à la récitation religieuse posent encore des questions :

Pourquoi n'a-t-elle pas interrompu cette longue sourate de plus de 3 minutes ? Et pourquoi, après avoir quitté l’hémicycle, est-elle revenue remettre un prix à cet imam ? Nous voyons là deux occasions manquées de la part d’un membre du gouvernement de rétablir une atteinte à la neutralité.

L'absence d'excuses et de clarification de la part des responsables est inadmissible.


La religion n'a pas sa place à la tribune d'un parlement. L’État est aconfessionnel, il n’a pas par lui-même d’opinion religieuse particulière et ne soutient ni ne combat aucune idée religieuse déterminée. L’État n’a pas d’objectif religieux et ne doit pas avoir de motivation religieuse. Le principe de neutralité signifie que l’ordre politique a ses objectifs propres qui sont séculiers. Il se détache de toute forme de vérité révélée extérieure pour affirmer sa propre vérité définie en termes d’intérêt public. La neutralité est indispensable pour que l’État puisse assurer son rôle de médiateur et de garant de la paix intérieure dans la société.


La couverture médiatique de cet incident a terni l'image de Bruxelles, Région centrale et capitale du pays mais aussi capitale européenne.  


Ensemble, réaffirmons notre engagement envers une démocratie saine et respectueuse des principes qui nous unissent.


213 vues1 commentaire

1 Comment


Femme politique courageuse et admirable ; BRAVO !

je suis fan 😍

Like
bottom of page