Pour une région dynamique

et à l’écoute de ses citoyens 

IMG_2470_edited.jpg

« A force de taper sur la classe moyenne, moi je dis, attention, un jour elle va s’effondrer »

 

« Face aux crises, soutenir les PME, les commerçants et les indépendants est crucial car c’est soutenir la vitalité de Bruxelles et l’emploi »

 

« Les entreprises doivent être un moteur de la transition environnementale, par l’innovation, par la réponse aux nouvelles attentes des consommateurs. Il faut leur laisser la capacité, et pour certaines le temps, de créer ces nouvelles réponses »

 

« Il doit être possible de faire coïncider le nombre important de métiers en pénurie et le nombre important de demandeurs d’emploi à Bruxelles en misant sur la formation en alternance et un véritable basculement faisant des entreprises des centres de formation »

« Plusieurs années après le documentaire de Sofie Peeters ‘Femme de la rue’ puis #metoo, le harcèlement de rue n’est aujourd’hui plus acceptable »

 

« Nous voulons faire écho, maintenir l’attention sur la situation des femmes qui se battent dans le monde - en Afghanistan, en Iran… - pour leurs libertés, pour vivre, pour étudier, pour travailler »

 

« Les études supérieures sont un levier déterminant pour choisir sa vie et accéder au marché de l’emploi. La précarité étudiante est insupportable, la Région bruxelloise doit renforcer son soutien aux épiceries solidaires étudiantes ainsi que l’accès aux tarifs réduits de la STIB pour les étudiants au-delà de 25 ans »

 

« Quand on est responsable public, on se doit de créer l’adhésion sur les politiques que l’on veut implémenter. Il faut moderniser la participation citoyenne et notamment instaurer des consultations populaires à Bruxelles »

signature clementine.png
image femme.jpg

Le Libéralisme

Les Libéraux chérissent la liberté d’initiative, de commerce, économique comme moyen de développer une affaire et de créer de l’emploi.

 

                                              Un indépendant crée au moins un emploi : le sien.

 

Ils chérissent aussi la liberté au sein de notre société, c’est pourquoi ils se retrouvent moteurs de progrès: de l’enseignement obligatoire il y a un siècle à la dépénalisation de l’euthanasie et au mariage homosexuel sous le Gouvernement Verhofstadt...

 

                                                   La liberté a un socle : l’égalité des chances.

 

Pour les libéraux, l’égalité doit être renforcée au départ, afin de soutenir les efforts de chacun à donner le meilleur de lui-même, mais elle n’est pas la fin en soi. L’enseignement, et un enseignement de qualité pour tous, est donc une priorité. La solidarité (par le logement social, par l’action sociale) doit aussi s’exercer à plein pour aider les personnes à se relever, à reprendre leur autonomie. La liberté a ainsi un corollaire : la responsabilité, celle de l’effort, de la volonté, de la générosité. C’est aussi la responsabilité de faire évoluer nos modes de production et de consommation en vue de préserver les ressources naturelles.

 

Liens utiles :

www.mr.be

www.mrbruxelles.be

www.davidleisterh.be

www.sophiewilmes.be

www.dillies.net