Rechercher
  • cbarzin

Léon Theodor : la Région doit apporter une solution aux problèmes de stationnement et de livraison

Vous avez probablement observé que de nombreux chantiers de mobilité initiés par la Région occasionnent des cris d’orfraie des habitants et des commerçants.


Et pour cause : le partage de l’espace se fait largement au détriment des places de stationnement, dans le collimateur du gouvernement régional (PS-Ecolo-Defi).


La rue Léon Theodor, à Jette, en est un exemple criant.


J’ai au contraire la conviction que la politique de mobilité ne doit pas être une chasse brutale aux voitures mais doit chercher à ce que le partage de l’espace public établisse un équilibre entre la qualité de vie et l’activité économique de nos quartiers.


Ce futur chantier régional vise à renouveler l’ensemble des voies de tram de la rue et à réaménager l'ensemble de la voirie de façade à façade de plain-pied, rénovations nécessaires. Mais ceci va de pair avec la suppression de plus de 60 places de parking sur 70, et des espaces de livraison, qui seraient intégrés dans les rues adjacentes.


Je suis allée, en septembre dernier, avec l’équipe du MR de Jette, voir les riverains et les commerçants de cet axe entre la place cardinal Mercier et la Place du Miroir.


Lors de ces rencontres, ils m’ont fait part de leurs inquiétudes : ils craignent que ces nouveaux aménagements urbains n’aient des répercussions catastrophiques sur leur chiffre d’affaires. Ce sont des questions concrètes que nous avons relevées : comment livrer à pied une cuve de 50L de bière au Café Theodor depuis une rue perpendiculaire située à 70m ? Comment livrer les palettes de papier à l’imprimerie MaxiPrint?


Après avoir interrogé le gouvernement concernant le chantier en octobre 2020, et n’ayant obtenu aucune précision sur l’accompagnement des commerçants dans ce cadre, je suis revenue sur le sujet ce 26 octobre, pour questionner la ministre de la mobilité.



La ministre m’a informée qu’il faudra compter 8 mois de travaux pour la Stib et 6 mois pour la direction interministérielle de la transformation publique. Ceux-ci débuteront au printemps 2022.


Après une crise covid à rallonge, le printemps est le moment où les commerçants peuvent reprendre une partie de leurs activités de façon plus intense, j’ai donc attiré l’attention de la ministre pour voir si une modulation du timing des travaux serait envisageable.


A noter qu’un travail d’analyse sur les alternatives émises par les commerçants lors de l’enquête publique est en cours avec urban.brussels, l’administration de l’urbanisme. Le prochain comité d’accompagnement riverains, initié par la commune de Jette, se tiendra ce 28 octobre.


J’ai retenu une autre bonne nouvelle : il y aura un plan d'action incluant les besoins des commerçants et les commerces éligibles à "l'ordonnance chantiers" seront informés de leurs droit à une compensation.


Mais j’ai entendu les inquiétudes des riverains et des commerçants, et je serai particulièrement attentive à ce que la Région apporte des solutions aux problèmes de stationnement et de livraison.

43 vues0 commentaire