Rechercher

+ d'Actu | BX1 : thème de la participation citoyenne et en particulier des commissions délibératives

Extraits de l'émission + d'Actu | BX1 sur le thème de la participation citoyenne et en particulier des commissions délibératives, en Région bruxelloise. MR Bruxelles #BX1 #regionbruxellescapitale

La majorité (PS-Ecolo-Defi) a certes mis sur pied des "commissions délibératives", qui permettent le débat entre citoyens tirés au sort et députés bruxellois afin d'émettre des recommandations. Mais je ne voudrais pas que ce soit l'arbre qui cache la forêt. L'opposition populaire au projet de Plan d'aménagement directeur (PAD) Josaphat à Schaerbeek, la révolte des citoyens sur le plan de mobilité good move à Anderlecht, qui viennent en découdre au Conseil communal, la déclaration de la secrétaire d'Etat au logement, pour qui l'on peut supprimer les commissions de concertation, ou celle du secrétaire d'Etat à l'urbanisme, pour qui on peut faire le bonheur des gens malgré eux, même s'ils sont furieux... sont autant de signes d'échec du dialogue avec les citoyens, pourtant essentiel pour faire adhérer la population aux décisions publiques. On n'a d'ailleurs rarement vu un tel niveau de tensions entre les citoyens et un gouvernement régional.


En ce qui concerne les commissions délibératives proprement dites, le MR a déposé une proposition de modification du règlement du Parlement bruxellois invitant le gouvernement bruxellois à ne plus avoir peur du citoyen et reposant notamment sur trois axes :


- Réserver la possibilité de déposer des suggestions de thèmes à traiter par une commission délibérative exclusivement aux citoyens et non plus également aux politiques. On a vu trop de politisation, notamment sur le dossier 5G, où le groupe Écolo a proposé le thème alors que le ministre en charge du dossier était du même parti, avait du mal à assumer une décision et avait besoin de l'appui populaire.


- Lorsqu'il y a reformulation d'une suggestion citoyenne, celle-ci doit être strictement formelle et doit ensuite être validée par un représentant des dépositaires de la suggestion. En effet, sur le thème de la friche Josaphat par exemple, celui-ci a été mué en "biodiversité", thème plus global qui noie en quelque sorte le poisson.


- Un vote citoyen doit valoir un vote d'élu. Les élus ne peuvent dès lors avoir le dernier mot, comme ce fut le cas jusqu'à présent (puisque les citoyens n'ont eu qu'une voix consultative), et le rapport de force entre majorité et opposition ne jouera plus, celui-ci étant de facto toujours à l'avantage de la majorité.

Nous resterons constructifs et vigilants car, quand il s'agit d'impliquer le citoyen, il faut de la sincérité, du respect et du sérieux.


Nous voulons également que le Parlement avance sur la mise en place de consultations populaires, où cette fois toute la population bruxelloise serait concernée par une question. Le MR a déposé un texte à ce sujet depuis... 2015. Nous attendons toujours qu'il soit traité par la majorité PS-Ecolo-Defi.

1 vue0 commentaire