52bd7b_2a6b340713eb42c3bdcb8747c85c49f6~mv2.webp

Le libéralisme 

Défend un corpus de valeurs : émancipation personnelle, liberté et son corollaire : la responsabilité. Aller au plus loin de son projet personnel, de ce qu’il veut, de ce qu’il peut. Et là l’État doit jouer son rôle (formations,…) 

conclure avec la partie corporate. 

 

Pour qui j’ai envie de me battre à Bruxelles ? 

 

Chacune et chacun qui veut développer sa famille, son projet, quel qu’il soit, que chacun à Bruxelles se sente bien quel que soient ses choix, ses orientations

protection des libertés individuelles (induisent liberté par rapport à son corps, liberté de choix)

axe féminisme

Comment je vois Bruxelles ? 

 

Bruxelles se développe économiquement, on est toujours un peu à la traîne, des entreprises partent  Que bxl reste ou redevienne un poumon économique fort pour les commerçants et entreprises.

 

Région florissante, être bien dans un quartier avec qualité de vie (enseignement crise covid – besoin d’espaces vert)- + dynamisme : fierté d’être dans la capitale de l’Europe – entreprises se distinguent à Bruxelles (attractivité) – ce cœur de proximité, battant, pour l’entreprise et les personnes qui créent à Bruxelles. – Garder le mix que l’on a Bruxelles (19 communes) 

 

Nouveaux indépendants, des gens qui créent, des jeunes qui ont deux trois bars à Bruxelles qui respectent des valeurs fortes, jeunes femmes qui développent, jeunes entre 25 et 35 ans courageux et respectueux de valeurs : formidable, vitalité, nouveaux métiers – ceci inspire beaucoup.

Dynamique présente, gens professionnels (des bruxellois ont décidé à un moment de créer dans plusieurs secteurs : horeca, évènementiel

potentiel énorme : gens qui font, qu’il faut donc accompagner (en terme d’accompagnement, fiscalement,…)

Dynamique entrepreneurial  qui est en train de se créer à Bxl. 

IMG_0478.JPG